âprement


âprement

âprement [ aprəmɑ̃ ] adv.
• 1119; de âpre
D'une manière âpre, rude.
1Avec une énergie dure, cruelle. Combattre âprement. farouchement. Défendre âprement ses droits. « ce que l'on me reproche le plus âprement, c'est d'avoir travaillé à l'émancipation de l'esprit » (A. Gide). brutalement, durement, rudement, sévèrement.
2Vieilli Avec avidité. avidement. « Courir âprement après les honneurs » (Fléchier).
⊗ CONTR. Doucement, mollement.

âprement adverbe De façon âpre, violente.

âprement
adv. Avec âpreté, violemment.

⇒ÂPREMENT, adv.
D'une manière âpre.
A.— [En parlant d'une chose qui affecte les sens] :
1. Sa couleur splendide et rayonnante avait de plus un style très particulier. Elle était, pour me servir de mots empruntés à l'ordre moral, sanguinaire et mordante. Les mets les plus appétissants, les drôleries cuisinées avec le plus de réflexion, les produits culinaires le plus âprement assaisonnés avaient moins de ragoût et de montant, exhalaient moins de volupté sauvage pour le nez et le palais d'un gourmand, que les tableaux de M. Decamps pour un amateur de peinture.
BAUDELAIRE, Salon, 1846, p. 139.
B.— Au fig., plus fréq. [En parlant d'une pers. ou de son caractère, de son comportement]
1. [Quant aux biens matériels] :
2. Ce devait être un de ces intendants dont la race est perdue, qui soignent la fortune de leur maître plus âprement que la leur propre, font des remontrances sur les dépenses folles et, aux époques des revers, apportent leurs minces épargnes pour soutenir la famille qui les a nourris en ses prospérités.
T. GAUTIER, Le Capitaine Fracasse, 1863, p. 356.
P. anal. [En parlant d'un végétal] :
3. Dédaigneux de chercher leur vie autour d'eux, en éparpillant leur chevelu, ils plongent pour la trouver jusqu'aux entrailles du terrain. Là, parmi les argiles ferrugineuses, les sables striés de cailloux, les pierres sur lesquelles s'assied la couche arable, ils absorbent âprement une sève puissante. Et, pénétrant de plus en plus bas, fouilleurs opiniâtres et avides, c'est bien vraiment tout un terroir qu'ils s'assimilent.
PESQUIDOUX, Chez nous, t. 1, 1921, p. 59.
2. [En parlant d'une manière d'agir, de sentir ou de s'exprimer] :
4. Il fallait qu'elle l'entendît; et elle discutait âprement avec Dieu, les mâchoires serrées, le front barré d'une ride entêtée, le regard dur.
R. ROLLAND, Jean-Christophe, Le Buisson ardent, 1911, p. 1382.
5. La vérité humaine est une notion purement locale et actuelle dont Pascal a tracé les limites. Elle ne représente sans doute même qu'une « moyenne vraisemblable » dans le système variable des réalités, une illusion de la pensée face à l'absolu inaccessible. Cette illusion reflète du moins la réalité du présent. C'est à ce titre qu'elle justifie le patient effort de chaque génération pour s'en approcher. Erreur probable de demain et d'ailleurs, elle fait la loi d'ici et d'aujourd'hui, ce qui lui vaut d'être avidement quêtée, âprement défendue.
M. BARIÉTY, Ch. COURY, Hist. de la méd., 1963, p. 595.
SYNT. Désirer, discuter, reprendre âprement. — PARAD. 1. (Quasi-) synon. ardemment, brutalement, cupidement, durement, farouchement, obstinément, rudement, sévèrement, violemment. 2. Anton. doucement, mollement.
PRONONC. ET ORTH. :[]. FÉR. 1768 rappelle ,,on écrivait autrefois asprement``.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1119 fig. « vivement, violemment » (PH. DE THAON, Comput, éd. Mall, 1739 ds T.-L. : Ferit les asprement); fin XIIe s. « durement, sévèrement » (G. DE BERNEVILLE, Gilles, 3280 ds DG).
Dér. de âpre étymol. 1; suff. -ment2.
STAT. — Fréq. abs. littér. :148.

âprement [ɑpʀəmɑ̃] adv.
ÉTYM. 1119; de âpre.
D'une manière âpre, rude.
1 Vx. Rudement. || Le froid sévit âprement. Brutalement, rigoureusement.
2 (Fin XIIe). Actes humains. Littér. Avec une énergie brutale, cruelle. || Combattre âprement. Farouchement. || Reprocher âprement qqch. à qqn. Brutalement, durement, rudement, sévèrement, violemment.
1 Je voyais de la tour le choc des deux armées,
L'une et l'autre au combat âprement animées.
Rotrou, Antigone, I, 2.
2 Toutes les questions terribles qui troublent l'esprit humain y sont posées âprement (dans les livres bibliques) avec une crudité sauvage.
Michelet, la Femme, p. 169.
3 Cette victoire, si âprement disputée par un ennemi supérieur en nombre (…)
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, t. II, VIII.
4 (…) ce que l'on me reproche le plus âprement, c'est d'avoir travaillé à l'émancipation de l'esprit.
Gide, Journal, 30 janv. 1931.
3 Vx. Avec ardeur, avidité. Ardemment, avidement, cupidement. || Un chien qui se jette âprement sur la viande. Voracement.
5 Courir âprement après les honneurs.
Fléchier, Sermons, I, 164.
CONTR. Doucement, mollement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • âprement — ÂPREMENT. adv. Avec. âpreté, d une manière âpre. Le froid commence bien âprement. Il se porte âprement, trop âprement à tout ce qu il fait. Il l a réprimandé âprement. Un chien qui se jette âprement sur la viande …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • ÂPREMENT — adv. Avec âpreté, d une manière âpre. Le froid commence bien âprement. Il se porte âprement, trop âprement à tout ce qu il fait. Il l a réprimandé âprement. Un chien qui se jette âprement sur la viande …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ÂPREMENT — adv. Avec âpreté. Le froid commence bien âprement. Il se porte âprement, trop âprement à tout ce qu’il fait. Il l’a réprimandé âprement. Un chien qui se jette âprement sur la viande …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • âprement — (â pre man) adv. Avec âpreté, d une manière dure. Réprimander âprement. •   Je voyais de la tour le choc des deux armées, L une et l autre au combat âprement animées, ROTR. Antig. I, 2. •   Courir âprement après les honneurs, FLÉCH. Serm. I, 164 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • disputer — [ dispyte ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIe; lat. disputare « discuter » I ♦ V. tr. ind. 1 ♦ Vx ou littér. Avoir une discussion. ⇒ discuter. Disputer d un sujet, sur un sujet avec qqn. Disputer d une question. ⇒ débattre. PROV. Des goûts et des …   Encyclopédie Universelle

  • Chronologie des Royaumes oubliés — Ceci est la chronologie du monde imaginaire Les Royaumes oubliés, décor de campagne pour le jeu de rôle Donjons et dragons. Sommaire 1 Chronologie 1.1 Les Jours du Tonnerre 1.1.1 37000 CV …   Wikipédia en Français

  • Histoire d'Arles — À l entrée du delta du Rhône se trouve Arles, une ville de 2 500 ans. D un bourg, Arles est devenue résidence impériale puis capitale d un royaume qui décline ensuite progressivement. Aujourd hui, elle est une sous préfecture des Bouches du… …   Wikipédia en Français

  • Joseph Staline — Pour les articles homonymes, voir Staline (homonymie). Joseph Staline …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Sièges De La Guerre De Cent Ans — (1337 1453) La guerre de Cent Ans ne fut pas une guerre de batailles rangées, ce fut une guerre de coup de mains, de sièges et d embuscades. Sommaire 1 Origines de cette guerre 2 Principaux sièges 2.1 …   Wikipédia en Français

  • Liste des sieges de la guerre de Cent Ans — Liste des sièges de la guerre de Cent Ans Liste des sièges de la guerre de Cent Ans (1337 1453) La guerre de Cent Ans ne fut pas une guerre de batailles rangées, ce fut une guerre de coup de mains, de sièges et d embuscades. Sommaire 1 Origines… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.